Logo Normandie
28 Sep 23

Rencontres de l’Excellence Nucléaire en Normandie 2023

Pôle Nucleaire
Prochain rendez-vous
11
Juin
Assemblée générale et soirée membres
BARDOUVILLE (76480)
AccueilActualitésRencontres de l’Excellence Nucléaire en Normandie 2023
Suite à l’officialisation du programme EPR2 et à la réunion de lancement du projet EPR2 par le Président de la Région Normandie et le Préfet de Région, le 15 juin dernier, la filière normande du nucléaire et les acteurs de l’emploi et de la formation se réunissaient mardi 26 septembre au Casino de Dieppe.

Cet évènement, organisé par la préfecture de Région, la Région Normandie, EDF, en partenariat avec Orano avec l'appui de Normandie Energies était rythmé par 3 temps forts.

Une plénière institutionnelle de partage et d’échanges autour des enjeux de l'Emploi et des Compétences

Sous l’impulsion d’une volonté politique forte, cette matinée a valorisé les réalisations des différents acteurs du secteur et le chemin qu’il reste à parcourir pour relever ce challenge : les études, les démarches et plans d’actions ; les perspectives marchés.
La filière nucléaire normande compte près de 28 000 emplois directs et indirects et irrigue un tissu économique dynamique avec plus de 200 entreprises réparties sur l’ensemble du territoire. Environ 8 500 recrutements locaux sont attendus dans les années à venir pour les besoins du grand chantier EPR2-Penly, auxquels s’ajoutent les besoins de recrutement d’autres projets significatifs d’ici à 2033.
Pour répondre à ce défi, des compétences, le projet « 3NC » (Normandie Nucléaire, Nouvelles Compétences) va permettre d’augmenter de 30 à 40 % l’offre de formation de techniciens et d’ingénieurs spécialisés au titre de la relance de la filière électronucléaire française.

Déclaration d'Hervé Morin, Président de la Région Normandie

Notre projet 3 NC a été lauréat de cet appel à projets ! Obtenir de l’Etat 42 millions d’euros pour doubler le nombre d’ingénieurs en formation en Normandie est une opportunité extraordinaire que nous ne pouvons pas rater. Ils viennent s’ajouter aux près de 20 millions mobilisés par la Région et les entreprises pour permettre à près de 6000 jeunes de se former à la filière nucléaire. C’est pour cela qu’ouvrir une école d’ingénieurs ici, dans le bassin dieppois, pourrait prendre tout son sens : les enjeux en termes d’emploi et de formation avec la construction du nouvel EPR sont considérables.

« La Région Normandie est à l’origine du projet « Normandie Nucléaire, Nouvelles Compétences. ». Elle a fédéré les universités, les grandes écoles et les entreprises de Normandie pour porter une candidature auprès de l’Etat dans le cadre de l’AMI "Compétences et métiers d'avenir" visant à augmenter l’offre de formation de techniciens et d’ingénieurs au titre de la reconstruction de la filière électronucléaire française.

Un après-midi business : rendez-vous BtoB et présentation des marchés

160 participants - 47 tables d'acheteurs (EDF, Orano, entreprises de rang 1)

Ce BtoB, piloté par Normandie Energies, est l’occasion de rappeler l’important poids économique de la filière nucléaire normande, de donner aux entreprises une visibilité sur les opportunités de marchés pour les années à venir et de favoriser les contacts commerciaux avec des rendez-vous d’affaires.

Les grands donneurs d’ordre EDF et Orano ont confirmé leur attachement au savoir-faire normand et présenté la stratégie de leur groupe, leurs enjeux et projets industriels ainsi que les volumes d’achats associés dans les différents secteurs d’activité : chaudronnerie, tuyauterie, génie civil, électricité, ingénierie, ventilation…

L’actualité du nucléaire sur le territoire est inédite avec les projets industriels d’envergure d’EDF. En effet, La construction de nouveaux moyens de production nucléaire (première paire de réacteurs EPR2) sur le site de Penly en Seine-Maritime et le programme Grand Carénage des centrales nucléaires normandes (Flamanville, Paluel et Penly) définissent
les enjeux de la filière nucléaire en Normandie dans les années à venir.

Dans le cadre de la relance de la filière nucléaire, le recyclage des combustibles usés opéré en Normandie par Orano se projette dans l’avenir. Cela implique une croissance de ses investissements dans la décennie à venir avec une prévision d’achats en 2025 (incluant les achats d’exploitation et d’investissements) de l’ordre de 1 milliard d’euros contre 860 millions d’euros actuellement. L’usine Orano la Hague, avec près de 40 000 tonnes de combustibles usés traités, possède une expertise unique au monde qui permet d’économiser des ressources naturelles en uranium et contribue à produire une électricité bas-carbone.

Ainsi, en France, 10% de l’électricité nucléaire est produite à partir de matières recyclées par Orano dans son usine normande.

Au total, ce sont près de 1,5 milliards d’euros de marché par an à conquérir d’ici 2025 (hors double EPR Penly), dont 800 millions d’euros pour les entreprises Normandes.

Les projets nucléaires normands vont monter en puissance et d’autres marchés seront à conquérir.

Un Village des Métiers et des Formations du Nucléaire porté par l'Agence de l'Orientation et des Métiers

Ce village, porté par l’Agence de l’Orientation et des Métiers, était organisé en 3 espaces : valorisation des métiers et de la formation – Compétences et emploi (polité par Normandie Energies) – « Place du Village ».

Lieu d’information, de rencontres et d’échanges où un public scolaire, des personnes en recherche d’emploi ou de reconversion ou encore des parents d’élèves ont pu découvrir les métiers et les formations, entendre le témoignage de jeunes en formation et de professionnels sur leur parcours.

Sur les différents stands, les visiteurs ont eu l’occasion de se familiariser avec des métiers à travers des maquettes, des animations ou encore des outils immersifs.

Enfin, le succès de cette rencontre est également le fruit du partenariat des acteurs qui accompagnent les entreprises du secteur en Normandie : AISCO, DME, GIPNO, CCI Normandie & Normandie Energies, qui permettent à leurs adhérents d’être réunis autour des enjeux forts du nucléaire normand et de se connecter avec les donneurs d’ordres.

Partager ce contenu